DiUTdo font

Typographie avec  Vivien Le Jeune Durhin, 2013

Le Diutdo est un dérivé du Didot : il en garde ainsi l’aspect traditionnel, stricte et élégant qui le lie ici à l’univers de la musique classique. Cependant sa conception joue sur le détournement des codes du solfège et du langage musical que l’on peut trouver sur les partitions. Les capitales s’incrivent dans une portée, tandis que les bas de casse sont ornées de notes chacune d’une hauteur différente. Les capitales jouent ainsi d’un effet de rythme avec un jeu graphique sur les double-barres, tandis que les bas de casse traduisent une mélodie qui vient se composer au fil des mots.



Les commentaires sont fermés.